Le stress de l’examen du permis de conduire

réussir son examen de conduite

Le stress de l’examen du permis de conduire

Le stress de l’examen du permis de conduire – Il est quasiment impossible d’échapper au stress le jour de l’examen de conduite. Parfois même, il prend aux tripes plusieurs jours avant. Parce que cet examen est à la fois très intimidant mais aussi potentiellement déterminant pour la vie future. Avoir son permis en poche est souvent symbole d’indépendance. Le stress est d’autant plus grand quand le futur proche dépend de cette indispensable petite carte.

Quelques minutes pour convaincre

Quelle est la similitude entre un musicien qui se présente à une audition, un athlète qui passe un concours et un élève qui se présente au permis ? Les trois ont quelques minutes pour convaincre et réussir tout en étant examinés à la loupe. Chaque action doit être la plus parfaite possible pour obtenir la validation du ou des juges.

Le stress de l'examen du permis de conduire

Le stress de l’examen du permis de conduire

Le trac est un stress spécifique qui se manifeste lorsqu’on est soumis à jugement. Le stress se déclenche quand le désagréable sentiment de ne pouvoir gérer la situation sa manifeste. Quand on a peur de passer un examen du fait d’être observé, on peut parler de trac.

Quand l’élève passe son examen, il devrait pouvoir se concentrer sur ses actions de conduite et restituer ce qu’il sait faire. Mais une partie de son attention est absorbée par le fait qu’on l’observe attentivement.

Son attention est mise à mal… et mal dirigée.

De plus, comme l’athlète ou le musicien, le futur conducteur faire appel à toutes ses capacités cognitives pour être à la fois dedans et dehors, comme par exemple :

  • Voir les instruments à l’intérieur du véhicule et voir ce qui se passe à l’extérieur
  • Avoir le regard qui navigue entre les rétroviseurs internes et externes
  • Evaluer les distances et ajuster ses actions

Pour faire le lien avec un athlète, un joueur de tennis par exemple :

  • Regarder la balle et avoir une vision périphérique du court
  • Anticiper la trajectoire de la balle et ajuster son placement
  • Etre très tonique dans les membres inférieurs et relâché dans le haut du corps

Et pour finir l’exemple avec un musicien :

  • Lire la partition, jouer dans l’instant et anticiper les notes suivantes
  • Etre tonique dans son toucher tout en se relâchant
  • Ne faire qu’un avec son instrument et être aussi en lien avec le public

A première vue, il ne semble pas si compliqué de conduire, mais ce n’est pas si aisé au départ. En général un conducteur se sent à l’aise au volant après quelques mois de conduite. Les automatismes se font assez vite.

Contrairement aux disciplines sportives ou musicales qui demandent une progression et un travail constants pour atteindre l’excellence.

Ne dramatisez pas une erreur

Faire une erreur ne signifie pas que l’examen est raté. Certes, il y a quelques erreurs rédhibitoires, comme dans tous les examens mais cela ne veut pas dire que vous avez commis une faute grave !

Bien évidemment, si vous avez manqué d’écraser la petite dame qui traversait le passage piéton, vous ne décrocherez pas votre permis de conduire et c’est probablement mieux ainsi ! En revanche, ne dramatisez pas une erreur potentiellement sans conséquence.

N’oubliez pas que vous devez diriger votre attention sur votre conduite. Tel le musicien qui joue sa note à l’instant T et anticipe les notes suivantes, vous devez toujours rester focalisé sur vos actions et observer votre environnement avec attention. Vous ne pouvez pas vous permettre de ressasser une erreur tout en continuant de conduire. Vous devez rester ancré sur le moment présent.

Se donner ses chances de réussite

Une seule consigne : Portez votre attention sur ce qui dépend de vous et uniquement de vous.

Vous ne contrôlez ni les évaluations de l’examinateur, ni les conditions météo, ni l’itinéraire, ni le trafic. Bref, vous pouvez juste contrôler votre conduite. Partant de ce fait, faites au mieux ce que vous savez faire. C’est votre meilleur atout pour convaincre celui qui a le pouvoir de décision. Lors d’un examen, il faut commencer par détendre ce qui est inutilement sous tension.

Vous donner votre meilleure chance au départ en vous sentant le plus neutre possible. Pas si simple à faire sans entrainement. Pour habituer votre corps à se mettre dans les meilleures dispositions, je vous invite à pratiquer la cohérence cardiaque un dizaine de jours avant l’examen.

“Avec la cohérence cardiaque, on n’appuie sur aucune pédale, ni sur celle de l’accélérateur, ni sur celle du frein” Comme le cite Florence Servan-Schreiber dans l’article qui suit :

https://www.francetvinfo.fr/sante/psycho-bien-etre/bien-respirer-pour-ne-plus-stresser-la-recette-miracle-de-la-coherence-cardiaque_4185325.html

Afin de renforcer votre confiance en vous, vous pouvez aussi demander à votre moniteur de conduite de vous faire un petit panorama de vos points forts. Ou alors, prenez l’habitude de valider vous-même vos savoir-faire au fur et à mesure de vos leçons. Parce que, finalement, il est inutile de s’attarder sur vos points faibles la veille ou le jour de l’examen. La confiance en soi s’obtient avec des pensées orientées sur les capacités bien acquises.

Lors de mes accompagnements en préparation mentale, je constate que les élèves doivent simplement réorienter leurs pensées sur des critères positifs et lâcher les tensions corporelles pour qu’ils soient dans de bonnes dispositions pour passer l’examen de conduite.

Il faut diminuer la haute dose de trac ressentie.


Recherches similaires pour cet article : le stress de l’examen du permis de conduire

  • passer son permis de conduire
  • j’ai le trac de conduire
  • j’ai peur de passer mon permis
  • examen de conduite
  • stress de l’examen
  • peur de l’examen de conduite
  • j’ai raté mon permis de conduire
  • j’ai loupé mon permis de conduire
4.6/5 - (7 votes)

Ecrire un commentaire

La synergologie ou le langage non verbal

Voilà de nombreuses années que je pratique l'écoute active. C'est la base même de mon métier. Impossible d'entrer en …

réussir son examen de conduite

Le stress de l’examen du permis de conduire

Le stress de l'examen du permis de conduire est d'un genre particulier parce qu'il s'apparente au trac. Un peu comme un artiste …

retrouver la motivation

Retrouver la motivation

Que vous soyez athlète ou musicien, la motivation est généralement au rendez-vous. Mais parfois, c'est la panne sèche. …