Perfectionnisme du sportif et du musicien

Perfectionnisme du sportif et du musicien

Perfectionnisme du sportif et du musicien – Un défaut ou une qualité ? Pas toujours évident d’évaluer à quel moment le mieux est l’ennemi du bien. La plupart des perfectionnistes ne sont jamais satisfaits de leur travail et encore moins de leurs résultats. Qu’ils soient sportifs, musiciens ou autres, ils travaillent sans relâche dans le but de faire mieux et d’atteindre l’excellence.

Comment reconnait-on un perfectionniste ?

J’ai observé que la plupart des perfectionnistes ne se qualifient pas ainsi d’eux-mêmes. Comme ils sont en quête d’excellence, ils n’ont pas toujours conscience d’être en quête perpétuelle de perfection. De leur point de vue, ils cherchent juste à faire mieux. Mais ce “mieux” est souvent difficile à atteindre. Comme la perfection recherchée n’est pas clairement identifiée, elle prend une forme irréaliste.

Le perfectionniste est rigoureux. Il s’impose une discipline de travail sévère et excessive. Bien souvent, il ne sait pas se donner de limites dans ses entrainements ou ses répétitions. De ce fait, c’est la fatigue physique et mentale qui donnent l’ordre d’arrêter la session. Bien qu’il fournisse de longues heures d’effort, le perfectionniste est rarement satisfait de ce qu’il produit. Il est obnubilé par les corrections à apporter et cherche continuellement à parfaire sa technique.

Un sentiment de travail inachevé

En conséquence, il en résulte un sentiment récurrent de travail inachevé. Parfois, il se sent découragé. En quelque sorte, il se fatigue lui-même. Cette course à la perfection génère des périodes de  doutes et de perte de confiance. Pouvant porter préjudice à sa productivité et son efficacité personnelle comme le précise cet article. Le profil du perfectionniste est également très reconnaissable dans sa relation à l’erreur.

En effet, la moindre erreur est vécue comme une tragédie. Il ne se donne pas le droit d’en faire. Dans ces conditions, difficile de mener un entrainement dans de bonnes dispositions. Pourtant, la période d’entrainement est propice pour faire preuve d’indulgence face aux erreurs et aux imperfections afin de progresser dans la confiance.

Préparer un évènement majeur

On apprend de ses erreurs. Surtout quand on est en quête d’excellence pour préparer une compétition ou une auditionLa préparation mentale d’un événement majeur est déjà suffisamment empreinte de pression, inutile d’ajouter une dose supplémentaire avec un besoin de perfectionnisme insatiable.

Perfectionnisme du sportif et du musicien : Mémoire d'un perfectionniste par Jonny Wilkinson

Modérer la perfection en se fixant des objectifs

J’insiste très souvent sur ce point : Se fixer des objectifs est un des remèdes le plus efficace qui soit pour réduire beaucoup de problèmes vécus par les athlètes et les musiciens de haut niveau. Effectivement, quand vous envisagez de vous arrêter de travailler que lorsque “tout sera parfait”, quel sera le bon moment pour stopper l’entrainement ? Seuls les signes d’épuisement vous arrêteront.

Comme vous placez “le niveau de la barre” trop haut, elle est hors d’atteinte. C’est épuisant et peu rassurant. De plus, vous risquez d’être contre-productif en accumulant les imperfections !

Par votre acharnement, vous générez une fatigue supplémentaire qui vous prive d’un élément essentiel à votre bonne performance : Le plaisir. A la longue, ceci aura un effet préjudiciable sur votre estime de vous-même. Vous vous évaluerez comme insuffisant et imparfait. Si le baromètre de la valeur que vous vous donnez est exclusivement en lien avec l’atteinte de la perfection, vous risquez de ne jamais connaitre votre vrai valeur.

Optimiser votre performance

Vous l’avez compris, pour optimiser votre performance vous devez limiter votre tendance à vouloir tout faire dans la perfection. A moins que vous ayez une représentation claire et vivante de celle-ci. Si ce n’est pas le cas, vous courez après un idéal qui n’existe pas. Ayez confiance que la rigueur et la persévérance dont vous faites preuve vous garantit un chemin vers l’excellence. Ne soyez pas contre-productif en vous donnant des objectifs hors d’atteinte.

Parfaire sa technique plutôt que de la vouloir parfaite

Le perfectionniste a beaucoup de qualités : Consciencieux, pugnace, endurant et fortement impliqué dans la réalisation de ses ambitions. Probablement que vous vous reconnaissez dans ce profil. Son défaut majeur est d’être dans l’incapacité de ressentir de la satisfaction afin réduire un peu sa charge de travail. Or, l’insatisfaction doit rester une force ; un moyen de faire mieux et de continuer de progresser.

Donc, il est absolument nécéssaire de se fixer des objectifs clairs et atteignables à chaque entrainement ou répétition. Puisque vous avez un besoin vital d’être en évolution permanente, donnez vous des critères précis d’axes de progression. Par exemple en notant au préalable le progrès que vous souhaitez faire à chaque session. Vérifiez bien que ce progrès est réalisable, placez la barre haute, mais pas trop !

Pour toutes ces raisons, mettez vous au défi d’apprendre à gérer votre perfectionnisme en commençant une nouvelle manière d’aborder votre travail. Vous en tirerez profit sur le plan physique, mental, émotionnel et votre technique continuera à viser l’excellence


Recherches similaires pour cet article : Perfectionnisme du sportif et du musicien

  • Perfectionnisme du sportif et du musicien professionnel
  • Conseils pour perfectionnisme du sportif et du musicien
  • Coaching pour musicien
  • Le stress de la perfection

Ecrire un commentaire

gérer le trac grâce à l'attention dirigée

Gérer le trac grâce à l’attention dirigée

Le trac est un puissant capteur d'attention. Il faut absolument donner une direction favorable aux pensées et aux images …

Apprendre à gérer son trac en public quand on est artiste ou musicien

J’ai le trac : comment gérer son trac sur scène ?

Concernant le trac, dans l'ensemble, vous savez que vous avez peur et pourquoi vous avez peur mais vous ne savez pas clairement …

Perfectionnisme du sportif et du musicien

Les sportifs de haut niveau et les musiciens ont tendance à être perfectionnistes. Mais est-ce une qualité ou un défaut …