Gérer le trac grâce à l’attention dirigée

gérer le trac grâce à l'attention dirigée

Gérer le trac grâce à l’attention dirigée

Gérer le trac grâce à l’attention dirigée – Sur quoi portez-vous votre attention lorsque vous êtes en crise de trac ? Remarquez-vous que vos idées se focalisent principalement sur ce qui va probablement mal se passer ? En préparation mentale, on prend tout particulièrement soin de donner une direction à ses pensées. Parce qu’elles sont à l’origine de la plupart des ressentis. On parle d’un état d’attention dirigée.

L’attention donne la direction

L’attention est la boussole de la direction que vous souhaitez prendre. Lorsqu’un pilote automobile procède à une reconnaissance des trajectoires de conduite, il prend note des bonnes directions à prendre. S’il portait son attention principalement sur les obstacles à éviter, il irait droit dedans.

Que vous soyez athlète, musicien, artiste ou autre, c’est la même ligne de conduite à adopter. Le cerveau attentif se développe avec un peu d’entrainement. Sous l’effet du stress, on a tous tendance à focaliser nos pensées sur ce qu’on veut justement éviter. La peur capte notre attention.

Le sportif craint la faute technique, le musicien la fausse note. Chaque discipline à ses écueils. Le trac exergue les doutes et les vulnérabilités. C’est pourquoi, la première erreur à ne pas faire est d’être attentif à ce qui pourrait mal se passer. Pour procéder à un changement, commencez par porter votre attention sur les pensées et les images qui vous traversent l’esprit quand le trac vous assaille.

Vous constaterez que, bien souvent, les petites phrases que vous vous dites sont rarement en faveur de vos besoins pour réussir. Ensuite, faites de même avec les images fugaces qui s’affichent dans votre écran intérieur. Là aussi, vous constaterez que vous êtes attentif visuellement à ce qui est source d’anxiété.

Bien malgré vous, vous vous voyez en difficulté.

Le trac se nourrit du doute

Le bon trac, véritable moteur, se nourrit d’excitation et d’enthousiasme. En réponse, les petites phrases et les images produites par le cerveau sont favorables à l’action qui se prépare.

En revanche, le mauvais trac se nourrit goulûment de vos doutes. Comme le cerveau ne fait pas toujours bien la différence entre la réalité et l’imaginaire, il perçoit les informations que vous lui donnez comme une réalité. Une alarme mentale retentit et la perception d’un danger imminent vous étreint le corps.

En résumé, si vous portez votre attention sur une probable catastrophe, votre cerveau assimilera l’hypothèse comme vrai. En d’autres termes il confondra le faux du vrai. En conséquence, il vous faut un programme d’attention dirigée.

Observer ses pensées et utiliser son cerveau pour mieux diriger son attention

Maintenant, vous savez que l’attention est très importante pour réaliser votre performance.

Quand vous prêtez attention aux pensées et images qui traversent votre esprit, vous en prenez conscience. Par conséquent, vous pouvez décider de les remplacer par ce que vous choisissez de voir et d’entendre.

Pour vous simplifier la tâche, je vous invite à porter votre attention sur un ou deux mots qui vous procurent de la confiance. Mais cela peut aussi être une petite phrase qui vous fait du bien comme :

Ma prestation est déjà formidable ou je vais épater mon public …

Libre à vous de choisir une devise. Pourvu que ce que vous vous dites vous exalte !

Diriger l’attention visuelle

D’autre part, imprimez dans votre écran mental visuel, une image très favorable à votre action future.

Par exemple, voyez vous faire un geste technique que vous maitrisez parfaitement. Ou encore imaginez vous sourire en avançant avec assurance sur la scène.

Soyez persévérant, le cerveau est programmé pour être attentif à ce qui effraie. C’est quand même grâce à cela que l’espèce humaine a survécu à beaucoup de danger ! Quand vous devez vous présenter devant un public, vous percevez un danger potentiel.

Donc, donnez vous le temps de modifier votre perception et d’inverser votre habitude de programmation.

Vos neurones s’habitueront petit à petit.

Jean-Philippe Lachaux, neurobiologiste suggère l’astuce suivante pour diriger son attention :

“Faire comme si j’avançais sur une poutre. Il y a un point de départ, un point d’arrivée. Je dois suivre la trajectoire …” Lire la suite dans cet article.

N’hésitez pas à faire quelques séances de préparation mentale pour gérer votre trac. Beaucoup de petits exercices peuvent se faire seul pour soulager un peu son trac. Mais rien ne vaut quelques séances d’accompagnement pour apprivoiser ce stress si spécifique.


Recherches similaires pour cet article : Gérer le trac

  • comment gérer le trac devant un public
  • gestion du trac des musiciens
  • peur de monter sur scène
  • conseils pour le trac
  • j’ai peur en public
  • coach mental pour parler en public
  • préparation mentale du trac
  • coach en gestion du stress
  • gestion de la pression
  • coach pour préparer un examen

Ecrire un commentaire

gérer le trac grâce à l'attention dirigée

Gérer le trac grâce à l’attention dirigée

Le trac est un puissant capteur d'attention. Il faut absolument donner une direction favorable aux pensées et aux images …

Apprendre à gérer son trac en public quand on est artiste ou musicien

J’ai le trac : comment gérer son trac sur scène ?

Concernant le trac, dans l'ensemble, vous savez que vous avez peur et pourquoi vous avez peur mais vous ne savez pas clairement …

Perfectionnisme du sportif et du musicien

Les sportifs de haut niveau et les musiciens ont tendance à être perfectionnistes. Mais est-ce une qualité ou un défaut …